Cinq épreuves pour colorer Orford!

  • Trois épreuves, dont les explications suivantes sont insérées dans des enveloppes cachetées, à effectuer durant la montée, dans l’ordre et au moment où chaque équipe le décide.

1. Les pages jaunes

Prendre un carton et un crayon de feutre par personne, choisir dans un rayon de dix mètres un élément du paysage qui suscite une réaction, rédiger une phrase exclamative appropriée et l’installer à proximité. En équipe, tenter d’associer exclamations et paysages, puis créer l’album des pages jaunes d’Orford sur autant de photos.

Comme se doit être beau, de là-haut!

2. Le tapis rouge

Sol inégal

Sur le tapis rouge d’Orford, bander les yeux de votre partenaire, puis marcher bas dessus bras dessous en silence. Inverser les rôles. Élaborer le lexique de vos perceptions sensori-motrices.

 

 

 

3. Le cordon-bleu

Savourer l'aventure!

S’encorder pour effectuer la prochaine montée à un rythme lent, en gardant la corde tendue. S’imaginer en haute montagne, traversant trois lieux dangereux: une crevasse sans fond sur un fragile pont de neige, une cascade d’eau en crue sur un névé (une plaque de neige) aminci par le soleil, puis un champ de séracs (immenses blocs de glace) en mouvement sur une échelle instable. S’encourager mutuellement avec le plus de mots reliés à la cuisine: savourer l’aventure!

 

  • Deux épreuves déjà présentées dans l’article sur la classe rouge à Orford.
4. Rêver en couleurs
Seule ou seul ou avec d’autres, imaginer durant cinq minutes chronométrées l’arrivée d’un personnage imaginaire qui modifierait le cours des choses, puis le décrire ou le dessiner dans son calepin.
5. Les couleurs du temps
Observer les alentours pour prendre cinq ou six photos d’éléments naturels ou introduits qui font désormais partie de la montagne.
  • Couleurs primaires: pour chaque épreuve réussie, les membres de l’équipe se drapent à mesure de tissus ou vêtements de couleur pour colorer la montagne à mesure que progresse le raid.

 

Laisser un commentaire